Ore

Maire : Hervé Minec

Délégué Communauté de Communes : MINEC Hervé

Secrétariat :
Heures d’ouverture :  du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 

Tél. : 05.61.79.67.30 

Envoyer un message: mairie.ore@wanadoo.fr

Ramassage des déchets ménagers

- de septembre à juin: le lundi

- juillet-aout: le jeudi matin

Nombre d’habitants
: 120 habitants

Associations
: ACCA, A 2 MAINS,

Les écoles
: RPI LOURDE et SAINT PE D’ARDET
Les commercesMarbrerie ZAMORA, Artisan-peintre MARC Joël, garage Y. CASTERAN, entreprise générale Lancontrade.

Services
 : Agence Postale communale à la mairie, du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30.  


HISTORIQUE
L’origine du nom vient de la divinité topique Horolat. C’est l’un des plus anciens villages de la Haute-Garonne. Le nombre d’autels et de cippes témoigne de la présence gallo-romaine. Mais les inscriptions gravées confirment l’existence de divinités locales bien antérieures.

Ore est le centre de culte rendu au dieu Horolat, parfois associé à Diane, et au Dieu Gar.

Au Moyen-âge, Ore fait partie de la châtellenie de Fronsac, dépendante de Comté de Comminges. Ore devient le centre de la baronnie. Après la mort de Jean d’Agieu, dernier propriétaire de la baronnie, guillotine en l’an II à Paris, Ore est inclus dans le territoire des Frontignes.

PATRIMOINE
Cippe d’Horolat : l’inscription la dédie « à Diane à Horolat et au Dieu Gar. Antinoüs avec une juste reconnaissance de son vœu » (sic)

Antinoüs est probablement un esclave, qui a offert cet ex-voto à Diane pour avoir exaucer son vœu. Il a ajouté des vénérations à Horolat et à Gar (Dieux topiques) afin d’éviter leur courroux. Le premier a laissé son nom au village et le second l’a transmis au sommet voisin.

Eglise Saint Jean-Baptiste : XIII et XVI siècles et de 1863 à 1875

Au moment de la Révolution française, l’Eglise est en mauvais état. Les travaux sont projetés en 1860, mais en 1861 un incendie impose les réparations indispensables. Les ressources de la commune sont faibles, les travaux se dérouleront de 1863 à 1875 en trois tranches.

La toiture du clocher et les peintures murales intérieures ont été restaurées dans les années 1990 et suivantes.

A voir :          * la pierre tombale datant de 1283 encastrée dans le mur

                        * le Jugement dernier, peinture murale du XV siècle, orne le seul mur subsistant de l’édifice primitif.

                        * la Vierge et l’Enfant du XVI siècle en bois doré

                        * l’Ostensoir : donné par SM l’Empereur Napoléon III  en 1864. Cette année-là, l’Impératrice Eugénie se rend à Bagnères de Luchon, son véhicule perd une roue à Ore. Les habitants lui apportent leur aide. L’Empereur a offert cet ostensoir en signe de reconnaissance.

Croix Saint Gordien : en marbre

Saint Gordien aurait été martyrisé en 362 sous le règne de l’Empereur Julien l’Apostolat. Une paroisse de la Vallée d’Oueil est sous sa protection, et une chapelle lui a été dédiée à Ore, construite sur un promontoire au-dessus du village. Une croix a été érigée sur l’emplacement de l’ancienne chapelle.

Métier à ferrer : date du XIX siècle – utilisé pour ferrer les chevaux, bovins…

Promenade : forêt domaniale de chênes verts «  Le Pouy ».


Lien vers le site de la commune
:

 
Communauté de Communes du Haut Comminges - 17 avenue de Luchon - 31210 Gourdan-Polignan - Tél. : 05 61 94 79 50 - Fax : 05 61 94 79 59 - Email : accueil@cc-hautcomminges.fr