Saint-Bertrand de Comminges

Maire : MOLLE Michelle
Conseillers municipaux : MMes AMALRIC Elisabeth, TREY Audrey, MM. FAGES Benoît, LAMOURE Eric, MARROT Albert, OIRY Christian, ROUQUET Patrice, SANDARAN Roland, TREY Christian, TREY Roland
Délégués Communauté de Communes : MOLLE Michelle, LAMOURE Eric.  

Secrétariat :
Horaires d’ouverture
LUNDI : 8 h 30 - 17 h 00
MARDI : 8 h 30 - 16 h 00
MERCREDI : 
8 h 30 - 13 h 30
JEUDI : 8 h 30 - 17 h 00
VENDREDI : 8 h 30 - 12 h 00 


Tél. : 05.61.88.33.12.   Fax : 05.61.95.56.16 
Envoyer un message : mairie.stbertrandcomminges@wanadoo.fr

Ramassage des déchets ménagers
: lundi

Nombre d’habitants
: 259 habitants - recensement de 2009 

Associations
: Comité des fêtes, Association des commerçants et artisans « Les Convênes », Rallye Cor de Chasse, AICA, Festival du Comminges, Gros Cubes Commingeois, PYCAOU, Jean de Mauléon, Amis de Saint Jacques, Les Pastoureaux, Journée Littérature Jeunesse et Ecrit (JLJE), Histoire et Patrimoine, La Ronde Pyrénéenne.

Les écoles : Classes de CM1 et CM2 - Ecole « les Oums » faisant partie du RPI Barbazan (CE1/CE2) - Labroquère (Maternelles/CP) - Saint Bertrand. Regroupement de sept communes : Seilhan, Luscan, Galié, Valcabrère et les trois communes ayant les écoles sur leur territoire.

Les commerces
:  
Annuels : Camping Es Pibous, Hôtel Oppidum, Restaurant chez Simone, Restaurant La Vieille Auberge, restaurant – snack La Bergerie, l’Atelier des Fées, Arcane Sellerie Cuir, Sabots d’Isa, L'Ame de Forge.
Saisonniers : Hôtel le Comminges, L’Art d’Autrefois, Epicerie Fine, Minéraux, Fabricant de parapluies, le musée du Blason.

Services :

Agence Postale communale
- Place du Parvis  
Lundi : 10 h 00 - 11 h 00
Mardi : 
10 h 00 - 11 h 00 
Mercredi : 
10 h 00 - 11 h 00 
Jeudi : 
10 h 00 - 11 h 00 
Vendredi : 
10 h 00 - 11 h 00

Les Olivétains - Place du Parvis 
Comité Départemental du Tourisme : accueil, informations touristiques, visites guidées du site antique (sur demande), expositions et librairie.
Ouverture de février à décembre.

Bureau des Guides : tél 05.61.89.04.91 – télécopie 05.61.95.56.16.
E-Mail : reserv.cathestbertrand@wanadoo.fr
Visites : guidées, libres (avec brochure) ou avec audio-guides

Horaires :
Avril :
 10 h 00 – 12 h 00 / 14 h 00 – 18 h 00
Mai : 9 h 00 - 18 h 00
Juin, Juillet, Août, Septembre : 9 h 00 – 19 h 00
Octobre : 10 h 00 – 12 h 00 / 14 h 00 à 18 h 00
Novembre, Décembre, Janvier : 10 h 00 – 12 h 00 / 14 h 00 à 17 h 00
Février, Mars : 10 h 00 – 12 h 00 / 14 h 00 – 17 h 00 ou 18 h 00 pendant les vacances scolaires.

Pas de visite le dimanche matin. Office à 11 heures

Commune située au pied des Pyrénées dans le Comminges à 18 km au sud-ouest de Saint-Gaudens. Très joli village fait partie des plus beaux villages de France, site classé et grand site de Midi-Pyrénées, site classé Patrimoine mondial par l'UNESCO.

Dès votre arrivée plongez dans les heures glorieuses de la civilisation gallo-romaine à travers les vestiges de l’antique ville qu’était Lugdunum Convenarum.La cité médiévale de Saint Bertrand de Comminges adossée au Piémont pyrénéen, est une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Témoignage de l’époque romane et gothique, l’imposante Cathédrale Sainte Marie mérite une attention toute particulière avant de prendre le temps de flâner entre vieilles maisons, hôtelleries, commerces et expositions. Fondé au 1er siècle avant Jésus-Christ par le Général Pompée, Lugdunum Convenarum acquiert son importance sous le règne de l’empereur Auguste. La prospérité économique, conséquence de la paix romaine et de la situation géographique de la ville à proximité de la Garonne, se concrétise par la présence de nombreux monuments tel que le forum, le marché, le temple, les thermes et le théâtre. Après avoir compté près de 20 000 habitants, cette ville déclina après la chute de l’empire romain et fut complètement rasée en 585 par les Burgondes. Le site resta désert ensuite, pendant cinq siècles, jusqu’à l’arrivée de l’évêque Saint Bertrand au XIème siècle.

Histoire

Naissance

Avant la conquête de la région par les Romains, la région était le siège des Convènes (peuples Ibéroaquitains, différents des Gaulois).

La ville des Convènes, devenue par la suite Comminges, fut fondée par Pompée à la fin de la guerre de Sertorius.

Vers 72 avant notre ère le site devint romain, sous le nom de Lugdunum Convenarum. Hérode Antipas s'y serait établi en exil, accompagné d'Hérodiade et de sa fille Salomé qui ont laissé des traces dans l'imaginaire local.

L’époque romaine

Au début du règne d'Auguste, vers les années 20 avant Jésus-Christ, la ville connut une première phase de développement autour d'un champ de foire installé dans la plaine. Ce développement s'inscrivait dans une volonté de réorganisation des Gaules, avec la création de la province d'Aquitaine, qui allait de la Loire aux Pyrénées et de l'atlantique à l'Auvergne.

La ville obtint le titre de colonie romaine, c'était un statut privilégié qui témoignait de l'importance de la cité qui à cette époque s'étendait sur une superficie de 32 hectares et comptait environ 10 000 habitants.
Au IVe siècle, elle fut intégrée à la province de Novempopulanie qui était une partie de l'Aquitaine, elle perdit petit à petit de son importance.
En 410 elle fut acquise par les Wisigoths qui avaient fait de Toulouse leur capitale.

Au Ve siècle, on construisit le rempart de la ville haute, mais la ville basse continua à exister et à s'embellir. Après la mort de Chilpéric Ier, en 585, la ville fut assiégée lors du conflit de succession au trône des Mérovingiens.

Le Moyen Âge

Au Moyen Âge, Saint-Bertrand-de-Comminges devient une étape du chemin du Piedmont pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le haut Moyen Âge fut marqué par la destruction de la ville basse et le repli des habitants vers la ville haute, ainsi que par un déclin démographique.

  • En 1063, Bertrand de l'Isle, petit-fils du comte de Toulouse fut élu évêque du Comminges. Il améliora les conditions de vie de la population en développant l'agriculture, l'élevage et le commerce. Il entreprit la construction de la cathédrale et du cloître. C'est aussi sous son autorité que débuta la construction de la basilique Saint-Just de Valcabrère. Il fut canonisé en 1218, Lugdunum Covenarum prit alors le nom de Saint-Bertand.
  • En 1295 le pape Boniface VIII, nomma Bertrand de Got, évêque de Comminges, celui-ci devint en 1299 archevêque de Bordeaux, puis en 1305 premier pape à Avignon, sous le nom de Clément V. En 1304, il lança la construction d'une nouvelle église gothique et en 1309 il y transporta lui-même les reliques de Saint Bertrand. Il favorisa le culte du saint, faisant de son tombeau le centre d'un grand pèlerinage.
  • En 1350 l'église gothique fut achevée sous l'autorité de Hugues de Castillon.
  • En 1456, le comté de Comminges fut rattaché à la France, mais il conserva sa notoriété spirituelle.

XVIe et XVIIe siècles

En 1535 la cathédrale s'enrichit d'un chœur renaissance et d'un buffet d'orgue. En 1593 et 1594 les huguenots pillèrent et ravagèrent la région.

Au cours du XVIIe siècle l'attachement au sanctuaire de Saint-Bertand s'amplifia sous l'impulsion de Barthélemy de Donadieu de Griet, évêque du Comminges de 1625 à 1637.

XVIIe et XIXe siècle

Les révolutionnaires épargnèrent la cathédrale, mais en 1790, l'évêché fut démantelé et partagé en trois diocèses : Toulouse et Bayonne en France et La Seu d'Urgell en Espagne.

  • En 1793 la Convention changea le nom de Saint-Bertrand en Hauteville.

Le pèlerinage au tombeau de saint Bertrand repris dés 1805, mais la ville déclina et perdit son statut de chef-lieu de canton à la fin du XIXe siècle.

Du XXe siècle à aujourd’hui

La commune qui ne compte plus que 259 habitants, vit essentiellement du tourisme, surtout sur la ville haute autour de la cathédrale, la ville basse vivant surtout de l'agriculture. Chaque année près de 200 000 touristes visitent les sites de Lugdunum et de Saint-Bertrand.

Lieux et monuments

Saint-Bertrand fait partie des Plus beaux villages de France

LA CATHEDRALE SAINTE MARIE 

La construction de la première cathédrale romane est à l’initiative de l’évêque Bertrand de L’Isle (1083-1123) qui laissa son nom à la cité. Au début du XIVème siècle, reprise des travaux et construction de l’église gothique durant l’épiscopat de Bertrand de Got qui devint premier pape d’Avignon, sous le nom de Clément V (1305-1314).

LE CLOITRE
 

Construit au XIIIème siècle, ouvert sur la montagne, il était le lieu de prière et le cimetière des chanoines obéissant à la règle de Saint Augustin. Trois galeries sont romanes avec des chapiteaux décorés, la quatrième est gothique abritant les sarcophages et les gisants.
  

Source : Wikipédia
 

 
Communauté de Communes du Haut Comminges - 17 avenue de Luchon - 31210 Gourdan-Polignan - Tél. : 05 61 94 79 50 - Fax : 05 61 94 79 59 - Email : accueil@cc-hautcomminges.fr