Ardiège

Maire : Dominique BERRE 

Délégués à la Communauté de Communes :  Dominique BERRE et Alain CORTESOGNO 

MAIRIE 
Heures d’ouverture : les lundis, mardis, jeudis, vendredis de 9h00 à 12h00.
Tél. : 05 61 95 10 17 Fax : 05 61 89 14 79.
Ramassage des déchets ménagers : mardi 
Nombre d’habitants : 410 habitants
Associations
:
ACCA.
Ardiège Loisirs. 
Comités des Fêtes:
Association Saint-françois :

Données INSEE

Les écoles : RPI Martres de Rivière  -Ardiège - Huos - Cier de Rivière
Les commerces : Boulangerie
Les services : carreleur, charpentier, électricien, maçon, médecin, dentiste, rhumatologue.



Historique

Le site est habité avant que les Romains ne viennent coloniser la région. C'est un village de l'ancienne peuplade des Garumni. A l'époque romaine, Ardiège, dénommée Ardeïa, prend de l'importance et devient la capitale du Pagus Riparius, le "Pays de Rivière". Au Moyen Age, le village relève de la châtellenie de Pointis. Il passe dans celle de Sauveterre, avec laquelle il est ensuite intégré dans le vicomté de Nébouzan. En 1409, le seigneur du lieu lui concède une charte : écrit solennel qui octroie des droits aux habitants, fixe leurs devoirs et régit la vie de la communauté. Ce seigneur est alors l'un des curiaux de Rivière, c'est-à-dire l'un des personnages chargés de rendre la justice dans la région.
Aujourd'hui, Ardiège est un village blotti au pied des premiers contreforts pyrénéens, à proximité des grands axes de communication.
 
Les habitants de la commune se nomment les Ardiégeois et les Ardiégeoises.

La Tour de guet du Houcheton (XIIe siècle) :

Les vestiges de nombreuses tours, en général de section carrée, subsistent au pied des Pyrénées. Au Moyen Âge, ces éléments participent à la défense des populations. Ils sont communément appelés « tours à signaux », lorsqu’un danger est détecté, un feu est allumé à leur sommet. Le signal est ainsi répercuté d’une tour vers une autre ou vers le donjon d’un château fort. Outre ce rôle de signal, la tour du Houcheton constitue vraisemblablement une petite fortification où les habitants du village qui l’entourait, et qui a aujourd’hui disparu, pouvaient se réfugier.

  • Localisation

Agrandir le plan
 
Communauté de Communes du Haut Comminges - 17 avenue de Luchon - 31210 Gourdan-Polignan - Tél. : 05 61 94 79 50 - Fax : 05 61 94 79 59 - Email : accueil@cc-hautcomminges.fr